19
mars
Club des Hachichins : Féloche Carte blanche - Philippe Cohen Solal

Philippe Cohen Solal profite du lieu historique qui l’accueille, l’Hôtel de Lauzun, pour se lancer dans un projet qui s’annonce fumeux, lettré et psychédélique : un hommage au Club des Hashischins qui, au milieu du XIXe siècle réunissait à cet endroit des poètes et écrivains (Théophile Gautier, Charles Baudelaire, Honoré de Balzac, Gustave Flaubert…) à la découverte des paradis artificiels provoqués par la consommation de haschich. Musiciens, chanteurs et comédiens suivront Philippe Cohen Solal dans cette évocation d’un chapitre illicite de l’histoire littéraire française. Sur un nuage.

- S. Deschamps

Féloche :

Féloche a vu du pays, ce qui peut vouloir dire ne faire que passer, mais pas pour lui. Partout, il fraternise. La largesse de son sourire annonce la couleur, c’est comme un truc plus fort que lui, partout où il va, il devient du coin. De l’île de la Gomera, de New York, d’Ukraine, de Roumanie, d’Argenteuil. Il donne et les gens lui donnent. Leurs histoires puissantes, leur sifflet de paradis, leur vieux son taché de gros rock crasseux, leurs rythmes, leur flow, leurs envolées.